Header 3 bottom
M%c3%a9thanisation 12

Transition énergétique : du biométhane dans l'Yonne

Création d'une centrale d'énergie renouvelable écologique. Une unité de méthanisation innovante, source d'énergie verte et durable !

Champlost, France
J-29
Obligation
65 000 € collectés

Objectif de 250 000 €
26%
 Collecte réservée

Cette collecte est réservée aux partenaires du porteur de projet.


Durée
Taux d'intérêt fixe *
Valeur unitaire
100 €
Remboursement
in fine
Rang financement
junior
Versement intérêts
annuel

* taux d'intérêt brut avant impôts, tous frais inclus


Voir les risques
Voir la fiscalité - Voir les conditions

Avantages

  • Production énergétique novatrice et durable
  • Confiance de nombreux financeurs dans le projet
  • Opportunité économique pour le tissu agricole local

Risques

  • Général : rendement inférieur au prévisions
  • Technologique : aucun retour sur les technologies utilisées
  • Approvisionnement : mauvaise collaboration avec les structures fournisseuses de matières premières

Frais

  • Pour les investisseurs : aucun frais
  • Pour l'emprunteur : 4% HT du montant collecté + 0,5% HT des remboursements
Le mot du porteur

Je m'appelle Maxime Viaut et j’ai fondé l’entreprise CERES GERMIGNY en 2017. Cette unité de méthanisation est une centrale d'énergie renouvelable écologique et solidaire développée sur Germigny (89) dans l’Yonne. Nous travaillons sur ce projet depuis 2 années et arrivons à la fin de sa structuration.

 

Ingénieur agronome de formation, j’ai une expérience significative dans la méthanisation (depuis 2006), tant en développement qu’en pilotage d’unités. Avec cette connaissance des forces et des faiblesses des techniques existantes, j’ai décidé de lancer ma propre technologie permettant un rendement de production de biogaz proche des 100% avec des consommations électriques beaucoup plus faibles que les technologies existantes. De plus, j’ai développé un concept de cuve de fermentation en bois biosourcé pour avoir un outil de production avec un meilleur bilan carbone.

 

 

CERES injectera du biométhane dans le réseau GRDF pendant 15 ans et toute la production, soit 190 Nm3 /h, est vendue à ENGIE à un prix fixé par un arrêté ministériel.

Le réseau se fédère en circuit court et dans le cadre d’une économie circulaire. Les 10.000 tonnes de matières organiques proviendront d’exploitations situées à moins de 10km. Parallèlement, les exploitants utiliseront le digestat pour diminuer leur recours aux engrais de synthèse. L’achat de matières et la vente de digestat font l’objet de contrats pluriannuels (de 4 ans à 15 ans) pour que les acteurs de la filière s’organisent sur la prochaine décennie.

http://lait.reussir.fr/reussir/photos/104/img/U1GSUZ4G1_web.jpg

 

La méthanisation est une valorisation alternative portée par le monde agricole français, qui répond aux préoccupations croissantes des français vis-à-vis de l’environnement : moins de pesticides, moins d’engrais chimique, plus d’énergie renouvelable. Encore peu implantée en France contrairement à certains pays européens (Allemagne, Italie, Benelux), elle bénéficie d’un soutien politique fort pour le développement de la filière. C’est une énergie renouvelable non délocalisable, créatrice d’emplois et de débouchés dans nos territoires ruraux.

La collecte MiiMOSA me permettra de financer les investissements de construction du projet ainsi que le besoin en fonds de roulement. J’ai choisi de faire confiance à MiiMOSA pour une partie du plan de financement dans l’objectif de consolider nos fonds propres.

 

Maxime Viaut, Président Directeur Général de la SAS CERES GERMIGNY.

Accès restreint

Cette information est réservée aux partenaires du porteur de projet.

Présentation du projet

La société SAS CERES GERMIGNY a été créée en 2017 dans l'Yonne par Maxime Viaut. Elle a pour vocation de développer une unité de méthanisation comportant des innovations technologiques dans le but de baisser l'empreinte écologique totale.

 

 

La méthanisation est une technique de dégradation de la matière organique par des bactéries dans un milieu en anaérobie (sans oxygène). Elle a un double objectif : produire de l’énergie renouvelable (biogaz) et un engrais naturel (digestat). Le biogaz, riche en méthane, est transformé en électricité par combustion dans un cogénérateur, ou filtré puis injecté dans le réseau de gaz naturel. Le digestat, utilisé comme engrais et amendement organique, diminue considérablement le recours aux engrais chimiques.

Ce projet, créé en lien avec plusieurs partenaires agriculteurs locaux, permettra de produire du biogaz et l'injecter dans le réseau GRDF.

Analyse des experts

Facteurs clés d'investissement

 

Facteurs clés au regard du projet :

  • Projet regroupant plusieurs agriculteurs autour d’une dynamique de développement durable ;
  • Un projet à caractère innovant d’un point de vue technologique ;
  • Soutien d’un nombre de financeurs importants.  

 

Facteurs clés sur l'investissement proposé :

  • Un financement MiiMOSA à hauteur de 140k€ intervenant au côté d’un financement bancaire et d’un fond d’investissement ;
  • Une collecte en cercle fermé sous formes d’obligations.


 

Identification des risques inhérents au projet

 

  • Innovation technologique sans retour sur son utilisation et fonctionnement ;
  • Collaboration avec les agriculteurs partenaires ;
  • Risque sur la construction du projet.  

 

Pourquoi est-ce un projet de transition ?

 

Objectifs de la transition :

  • Développement de la production de biométhane à partir d’une source d’énergie verte et durable ;
  • Projet présentant de multiples débouchés économiques ;
  • Soutien du tissu économique local lié à la création de cette activité.  

 

Moyens déployés :

  • Construction d’un méthaniseur en injection ;
  • Une unité qui traitera 10 000 tonnes par an de matières organiques. 

 

Pierre Chantreau, Analyste Crédits et Risques. 

Besoin d'aide ?

Help stan
Stanislas BEGUIN

Responsable investisseurs

stanislas.beguin@miimosa.com
06 20 91 31 28
Contacter